Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Campagnes d’observation à partir de bateaux 2012 - 2014

Depuis 2012, l’Agence des aires marines protégées en partenariat avec le CAR SPAW, de nombreuses AMP et associations locales, a organisé des campagnes d’observation depuis des bateaux afin d’améliorer les connaissances concernant le peuplement de mammifères marins en zone côtière dans le sanctuaire Agoa.

Objectifs

Il s’agit de :

  • collecter des données pour renseigner la distribution et l’abondance des mammifères marins dans les eaux de la Guadeloupe par dénombrement et estimation des populations
  • comprendre les menaces humaines auxquelles font face les mammifères marins dans la région (pollution, prises accidentelles, les perturbations ...).

Méthodes utilisées

Ces méthodes de transect de ligne ont été revues par le laboratoire DYNECAR (DYNamique des Ecosystèmes CARaïbes et biologie des espèces inféodées) dans le cadre d'une convention entre l'Agence des aires marines protégées et l'Université Antilles Guyane (UAG), en 2012.

Les méthodes utilisées sont le transect de ligne et le transect acoustique, répartis sur 15 quadrats (x mille nautiques), ainsi que la photo-identification opportuniste. Les trajets au moyen d’un bateau par zone parcourue sont prédéfinis.

Une observation visuelle permanente, ainsi que des écoutes acoustiques régulières (tous les 2 ou 4 mille nautiques) permettent :

  1. De distinguer des espèces et de caractériser certaines données sur leur biologie ;
  2. D’estimer ou de dénombrer certaines populations ;
  3. De renseigner d‘autres paramètres liés à leur milieu.

Les transects linéaires appliqués seront en « mode rapprochement » : la trajectoire suivie est déroutée en cas d’observation et redémarre au point de déroutage. Cela permet l’identification par photo (pour confirmer l’espèce observée) et éventuellement la photo identification pour certaines espèces.

En parallèle, certains indicateurs environnementaux (macro déchets ; oiseaux ; bateaux par type d’embarcation : pêche, plaisance : moteur ou voilier etc.…) sont renseignés dans les fiches de relevés.